Gratte-ciel horizontal

Etendre l’empire des réseaux et communautés horizontaux dans l’espace politique.

Accueil > A propos > A propos

A propos

dimanche 15 avril 2012, par Olivier Sarrat

Les enjeux de gouvernance des sociétés post-démocratiques

Une projection de l’évolution de l’histoire verrait dans le mouvement émergent de renforcement de la société civile (illustré par exemple par les forums sociaux mondiaux, le mouvement altermondialiste, les indignés, etc.) une des tendances profondes qui préfigure ce que sera l’avenir des sociétés démocratiques. La conférence donnée par Thomas Coutrot sur les voies possibles de sortie concrète du capitalisme en est une illustration (http://www.dailymotion.com/video/xakpa3_capitalisme_news)
. Une des caractéristiques fondamentale de ce mouvement est de se saisir de sujets politiques et passer vis-à-vis d’eux de la position de citoyen passif déléguant son pouvoir à des représentants politiques à celui d’acteur revendiquant au sein d’un groupe la légitimité à proposer d’autres propositions que celles que le conglomérat du pouvoir politique-économique-médiatique soutient. L’un des plus grands enjeux sur la route de ce mouvement est de démontrer sa capacité à pouvoir fournir au moins sur des sujets précis des positions suffisamment partagées sans perdre sa dynamique très protéiforme.

Le modèle de gouvernance des communautés et réseaux horizontaux

Fondées sur des principes profondément libertariens, les
communautés de projets de logiciel libre (comme Linux ou LibreOffice) arrivent à fédérer avec une efficacité reconnue des groupes humains protéiformes sur la réalisation d’objectifs. Ces projets fonctionnent aussi sur le principe du passage d’utilisateur passif dépendant de fournisseur pour ces besoins de logiciel à celui d’utilisateur en potentialité d’agir et de faire évoluer ses propres outils logiciels. Il porte donc en partie le même projet philosophique d’être humains pleinement acteurs de leur vie. Ce type d’organisation de groupes humains sort du cadre du pur logiciel pour investir les domaines de l’écologie (http://opensourceecology.org/) ou de la biologie. Et des initiatives existent pour tenter leur portage vers la politique (http://en.wikipedia.org/wiki/Open-source_governance, http://www.metagovernment.org/wiki/Active_projects, http://opendemocratic.org/, etc.). L’adéquation parfaite de structure organisationnelle, d’outils et de légitimité institutionnelle n’a pas encore été trouvée pour que ce genre d’initiatives toutes balbutiantes fassent tache d’huile. Mais dans leur capacité d’organisation très efficace d’un côté et leur totale ouverture et absence de contrainte pour ces membres de l’autre, ces expérimentations semblent pouvoir porter l’une des clés qui pourraient répondre à l’un des principaux défis du mouvement civique.

L’objet de ce blog

L’objet de ce blog est de faire le récit de l’engagement de son auteur dans l’expérimentation et la promotion des modèles de gouvernance des communautés horizontales dans la sphère politique, au sens large de l’organisation collective de la cité.

L’auteur

Quelques mots pour contextualiser ma démarche. Informaticien de formation, je travaille depuis 2007 ans pour la société civile après 3 ans pour une entreprise privée et quelques voyages. Mon principal projet est le développement collaboratif d’un logiciel libre avec un groupe d’ONG humanitaires. Je me mobilise par ailleurs de manière grandissante dans la sphère politique depuis l’éclatement de la crise financière fin 2008 et le COP15 fin 2009. Né juste avant les années 80, comme beaucoup de personnes de ma génération, j’ai toutefois une grande difficulté avec la notion d’engagement dans un parti politique classique, y voyant toujours une forme d’enfermement. De ce parcours découle pour moi naturellement que l’engagement politique que je veux avoir est justement la recherche et la promotion de forme d’engagement politiques plus ouvertes et horizontales. Ce blog se veut le fil rouge de cet engagement personnel, et l’ouverture d’un débat avec tous ceux que ces sujets peuvent intéresser.

Messages